Radon dans les maisons

Le radon dans la maison

radon dans les maisons, illustration

À en juger du nombre de recherches sur Google, le radon dans les maisons préoccupe de plus en plus de familles. Il est pourtant assez simple d’en vérifier la présence avec une simple antenne de Lecher. Il suffit de régler son curseur 3,5 cm et passer l’antenne dans les endroits à tester.

Le radon émerge du sous-sol. C’est une calamité naturelle qui affecte bien des maisons, jardins, prairies, élevages, …  Il altère la structure vibratoire de nos cellules mais aussi des animaux et des végétaux. S’agissant d’un élément radioactif, il s’imprègne par radiation.

Un cas vécu

Il s’agit d’un adolescent en bonne santé jusqu’à ce qu’en grandissant ses pieds n’entrent dans le passage du flux de radon dans le fond de son lit. Ses pieds, chevilles et une partie des mollets prirent une grave maladie de la peau. Maladie finalement décrétée “incurable”, à défaut de résultats par les médicaments. Dans le genre: sans le savoir, je travaille et assis sur un nid de fourmis et je souffre de démangeaisons …incurables. La cause du problème a finalement été découverte lors d’un dépistage (diagnostic habitat-santé BIOLECHER).

Comment dépister le radon dans les maisons?

C’est une tâche des plus courantes du géobiologue. Pour cela, il utilise généralement des outils simples tels qu’une baguette de sourcier ou, plus souvent, une antenne de Lecher. Le néophyte peut néanmoins en suspecter la présence comme il est dit plus en bas. Sachons avant tout que le radon se comporte autrement que par une diffusion de gaz ou de fumée. Il n’est pas expansif, il veut juste monter. Sa longueur d’onde très courte (0,35 x 10-10 mètre), lui confère une dynamique directionnelle du bas du sol vers le haut (forcément, puisqu’il vient du sous-sol). D’où il émane, il forme une sorte de cheminée montante de largeur variable. Au sol, son périmètre peut être comparé à des nappes d’eau. Il est insensible aux obstacles tels que murs et bétons. J’ai parfois détecté une partie de la cheminée à l’intérieur de l’habitation et une partie à l’extérieur.

Des fissures semblent faciliter son passage et stimuler une légère déviation mais il s’éloigne très peu de sa direction montante. Songez qu’avant d’arriver en surface il a traversé des obstacles bien plus costaud que les fondations de nos habitations… Il peut se trouver dans n’importe quelle pièce mais le plus souvent il se détecte à proximité des murs extérieurs et intérieurs.

Constat de radon par le néophyte

C’est un constat indirect. Ses sorties de terre s’observent dans les prairies par des petits périmètres irréguliers, souvent inférieurs à 1 m2 où l’herbe pousse mal ou pas du tout. Dans les haies régulières qui confinent les propriétés, il se constate par le dépérissement sans raison apparente d’un ou deux arbustes. J’en ai moi-même dans une de mes plantations. Aucun arbuste ne survit en cet endroit. Sur les troncs des arbres il provoque les maladies visibles sur la partie de l’écorce “léchée” par l’émanation, sans toutefois que ça mène à la mort de l’arbre. Le radon ne cherche pas à traverser le tronc. Il s’échappe au plus simple qu’il peut en frôlant l’écorce de l’arbre. Les aspérités basses du tronc “accrochent” les radiations qui deviennent malades et elles passent au régime de croissance cancérigène (grosses doses sur l’écorce).

Nuisance dans les habitations

Une remontée de radon à l’aplomb d’où l’on dort où l’on séjourne des heures durant (divan, poste de PC, …) est bien sûr pathogène. Des organismes crédibles dénoncent en Belgique une moyenne annuelle de 470 décédés à cause du radon. J’ai déniché sur le Web le rapport d’un organisme qui en dénonce plus de 7.000 par an en Italie. Le grand public étant peu informé au sujet du radon, ces publications passent aussi inaperçues qu’un bateau dans la nuit. Alors que dans chaque pays le radon provoque chaque année une hécatombe, son dépistage ne rentre toujours pas dans les critères de SALUBRITÉ d’une habitation.

Angelo Caruso - BioénergéticienCet article peut intéresser vos relations. Peut-être ont-ils/ avez-vous des questions? Merci de bien vouloir le partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *